Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mes bd à moi
  • Mes bd à moi
  • : Un blog consacré à la bande dessinée, de tout horizon, et à tous les produits dérivés du monde de la bd. Un blog animé par Yaneck Chareyre et Snoopy
  • Contact

Recherche

CLASSEMENT WIKIO

Wikio - Top des blogs - Illustration

2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 11:57
Tokyo-est-mon-jardin.jpg


 



Titre : Tôkyô est mon jardin

Scénariste : Frédéric Boilet/ BenoîtPeeters/ Jirô Taniguchi

Dessinateur : Frédéric Boilet

Editeur : Casterman



 

 

En lisant Fraise et Chocolat, d’Aurélia Aurita, j’ai rencontré l’auteur Frédéric Boilet. En tant que personnage de cette BD, hein ? Il semblait un peu être un « père spirituel » pour Aurita, donc je me suis dis que ses bds pouvaient êtres sympas. J’ai donc cherché dans ma médiathèque un ouvrage de lui, afin de me faire un avis.

Et en fait, je ne suis toujours pas convaincu par ce genre de bande dessinée, très auto-biographique. Le style de dessin de Boilet est plus poussé que celui d’Aurita, plus réaliste. Ca, ça me convient. Non, c’est plus l’histoire, qui ne m’accroche pas.

 

Je ne sais pourquoi, mais quand je lis le Gourmet solitaire, par exemple, de Taniguchi, qui est aussi une tranche de vie, je ressens beaucoup plus d’émotions. Est-ce le fait de mettre plusieurs scènes sexuelles explicites? Je ne saurais dire. Il manque quelque chose, d’indescriptible, mais qui ne fait pas monter la mayonnaise chez moi.

 

Je testerai sans doute un autre ouvrage de Frédéric Boilet, histoire d’avoir plus de matière pour juger de son œuvre. Mais cet album là ne me convainc pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

morue la fée 15/12/2009 11:35


je ne sais pas si c'est une question de sensualité, je pense que c'est une question d'accessibilité des personnages. Je pense que Taniguchi l'a en tête, il raconte une histoire pour ses lecteurs.
Je vois Boilet plus introspectif, il se raconte et n'a rien à apprendre aux autres... quelque chose comme ça, mais je me trompe certainement


Yaneck Chareyre 15/12/2009 11:56


Ca, pour n'avoir rien à apprendre aux autres, on est d'accord. Parce que c'est le vide scénaristique, ses histoires.


Badelel 27/02/2009 00:04

Je crois qu'il faut être dans un certain état d'esprit pour apprécier Tokyo est mon jardin... Et peut-être avoir lu Love Hotel juste avant. Love Hotel est tellement noir qu'on ne peut qu'apprécier le suivant, nettement moins pessimiste.

En tous cas, c'est pas le genre de BD à lire au soleil sur un transat, ça c'est sûr ^^ Mais ça ne les empêche pas d'être excellentes. Ces BD sont très psychologiques et difficiles à comparer avec la profonde poésie qui ressort des œuvres de Taniguchi. Ce sont des scénarios qui n'abordent pas du tout les écueils de la vie de la même manière. Il y a un espoir dans Taniguchi, il n'y a que de la fuite en avant dans Love Hotel et Tokyo est mon jardin.

A_girl_from_earth 12/10/2008 16:18

Je ne suis vraiment pas fan de Boilet, je l'ai lu parce qu'il semblait être une référence - comme tu as pu le voir, je n'ai pas vraiment accroché avec Tokyo est mon jardin, par contre L'épinard de Yukiko m'a vraiment séduite pour les dessins. Toujours pas fan de Boilet pour autant suite à cette lecture, en plus il m'inspire quelque chose de peu sympathique (je ne sais pas bien pourquoi...), mais je dois reconnaître que ses dessins dans L'épinard sont juste sublimes...

Loula 17/05/2008 13:43

Moi non plus je n'aime pas dut out, j'avais aussi lu l'épinard de Yukiko qui d'après moi correspond exactement à ce que tu dis ici sur tokyo est mon jardin...
Depuis, j'ai lu plusieurs interviews de lui, notamment sur le manga, où je l'ai trouvé assez prétentieux et super méprisant pour toute une part de la production de manga.
Du coup, c'est vrai que je n'ai même pas envie de me plonger dans des œuvres plus anciennes, même si ça a l'air mieux!

Yaneck Chareyre 17/05/2008 16:01


Ah, si en plus il se la pète, ça va pas m'aider à avoir envie de lire plus de choses de lui...


Alan 03/05/2008 09:54

J'ai découvert Boilet avec ses oeuvres de jeunesse. J'ai eu du mal à me plonger dans Love Hotel et Tokyo est mon jardin, graphiquement (surtout le 1er) très chargé, peu lisible. Mais une fois passé le pas, je me suis régalé. Ce ne sont pas des oeuvres autobiographiques, au contraire de ses récents débalages de coucheries.
Si tu essayes autre chose de lui : Demi-tour est un bijou, co-scénarisé par Peeters (Benoit), où les auteurs jouent comme des gamins avec les coincidences, et peut-être la destiné ?

Yaneck Chareyre 03/05/2008 11:42


Tokyo est mon jardin est présenté comme largement autobiographique, même si le personnage principal ne s'appelle pas Boilet.
Mais je retiens "Demi-tour". A voir si je trouve ça en médiathèque. Merci.