Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mes bd à moi
  • Mes bd à moi
  • : Un blog consacré à la bande dessinée, de tout horizon, et à tous les produits dérivés du monde de la bd. Un blog animé par Yaneck Chareyre et Snoopy
  • Contact

Recherche

CLASSEMENT WIKIO

Wikio - Top des blogs - Illustration

9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 05:01

Je-voudrai-me-suicider-mais-je-n-ai-pas-le-temps.jpg

Titre: Je voudrais me suicider mais je n'ai pas le temps
Scénariste: Jean Teulé
Dessinatrice: Florence Cestac
Editeur: Dargaud


Lorsque j'ai terminé la lecture de cet album, je me suis posé une question: "c'est quoi le propos?" Et puis j'ai lu la quatrième de couverture, et je me suis aperçu que cet album était la biographie de l'auteur de bande dessinée Charlie Schlingo. Ah, d'accord.
Le petit futur Charlie et né avec une jambe plus courte, dans une famille qui n'a pas trop apprécié la chose. Les autres non plus d'ailleurs, c'est bien connu, les gamins c'est méchant. Et quand monsieur a eu envie de faire de la bande dessinée, pour de vrai, ses parents l'ont mis à la porte. Classe comme vie quoi.

Je me suis profondément ennuyé à la lecture de cet album. Autant le dire, les personnages alcooliques et drogués, je n'ai jamais trouvé ça sympa ou romantique, ou tragique. Ca ne m'a jamais touché en dehors du fait de me dire qu'ils auraient du se faire soigner. Et donc là, je n'adhère pas non plus. Surtout que Schlingo a été de la bande à Choron, dont je dois bien dire que certaines tendances intellectuelles me font juste vomir. Donc pareil, pas de titre de gloire pour moi là dedans. En plus, je n'ai jamais lu un album de Schlingo, je ne savais même pas que ce gars avait existé.

Cet album me donne réellement l'impression d'avoir pu se faire uniquement par les noms de ses auteurs. Florence Cestac, Grand Prix d'Angoulême, et Jean Teulé, romancier à succès, voilà qui doit ouvrir bien des portes, au delà même de la qualité intrinsèque de l'album. C'est sans doute bien pour Charlie Schlingo, qui se voit dresser un fort bel hommage, mais pour le lecteur ma foi... Moi j'ai perdu mon temps.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Benjamin 10/04/2010 08:53


Je te trouve bien intransigeant, ce n'est pas si simple, même si je comprend ce que tu veux dire.


Yaneck Chareyre 10/04/2010 10:53



C'est une expérience vécue.


Je pardonne sans mal l'échec. Par contre, l'inaction est pour moi une plaie. Et ce n'est pas parce que les choses ne sont pas simples qu'elles ne peuvent pas être entreprises.


J'attends beaucoup de l'Homme (être humain).



Mo' la fée 09/04/2010 21:59


je pense que si les choses étaient aussi simples que ça, on vivrait au pays de Casimir. C'est sur que si on ne tient pas compte du milieu familial, de la difficile acceptation du handicap (car il
est clair que les conséquences de la maladie lui sont restées coincées en travers de la gorge toute la vie), du douloureux processus de sevrage (hé oui, je travaille dans un centre de soins pour
toxicomanes, je sais de quoi je parle donc), du milieu artistique atypique dans lequel il a baigné... bref un tout... je pense qu'effectivement il est difficile d'adhérer et d'accepter ce
personnage. Moi je dis que ce qui le sauve, j'ai justement son air j'm'en foutiste, barjot etc. Un bon névrosé quoi, comme nous tous, mais sa névrose est plus visible que celle de Monsieur "Tout le
Monde"


Yaneck Chareyre 09/04/2010 22:21



Il est resté dans sa merde, s'est complu dedans, pour moi c'est un personnage qui n'a aucun intérêt.


Ceci dit, je pense la même chose de tous les gens qui restent bloqués dans leurs problèmes sans jamais chercher à les résoudre, et ça concerne même ma famille.



Benjamin 09/04/2010 11:38


Perso, j'ai bien aimé l'énergie qu'il y avait dans la narration, ensuite, il est vrai que c'est juste l'histoire d'un gars qui marchait sur la corde raide niveau folie, on en a déjà lu,
forcément.

Sinon, j'ai eu les titres de Schlingo qui sont ressortis l'année dernière à l'asso (de mémoire la Josette de Rechange et Gaspation!), franchement, c'est à oublier. C'est ultra con, on sent que le
dessin était balancé à la va-vite. Moi, cela m'a a peine fait sourire, et je suis plutôt bon public...


Yaneck Chareyre 09/04/2010 14:02



Pour  moi, ce n'est pas tant une question de "déjà lu", mais plutôt le fait que ce genre de personnalité, qui se noient dans leurs problèmes sans jamais chercher à en sortir (du moins c'est
ce que je retiens de la lecture de cet album), m'énerve au plus haut point. Je suis un fervent partisan de la psychothérapie, et je crois vraiment qu'il faut affronter les problèmes pour les
régler.


 


Ainsi donc, un album entier sur un mec qui fonce vers la noyade plutôt que vers la solution, ça me donne l'effet de papier gaspillé.



Mo' la fée 09/04/2010 09:51


certes ^^... par contre, hors-sujet : j'ai consulté ta page des "titres pas loin", c'est niquel, mais je suis juste étonnée de ne pas voir Fables apparaitre vu les échanges qu'il y avait eu sur un
de tes article de la part de Paul et d'une autre bloggeuse participant au Top


Yaneck Chareyre 09/04/2010 12:55



le top 6 pourrait entrer dans le top. Mais est-ce intéressant de lire le 6 sans lire les autres avant, j'ai jugé que non ^^



Mo' la fée 09/04/2010 08:15


d'un autre coté, ce n'est pas parce qu'il a fait partie de la bande à Choron qu'il faut le mettre dans le même sac !


Yaneck Chareyre 09/04/2010 09:47



Cestac et Teullé montrent quand même une certaine connivence d'état d'esprit entre les deux hommes....