Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mes bd à moi
  • Mes bd à moi
  • : Un blog consacré à la bande dessinée, de tout horizon, et à tous les produits dérivés du monde de la bd. Un blog animé par Yaneck Chareyre et Snoopy
  • Contact

Recherche

CLASSEMENT WIKIO

Wikio - Top des blogs - Illustration

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 05:52

Jean-Claude-Tergal-tome-1.gif

 

Série: Jean-Claude Tergal
Tome: 1
Titre: Jean-Claude Tergal garde le moral!
Auteur: Tronchet
Editeur: Fluide Glacial

Date de publication: Octobre 1990

Jean-Claude Tergal vient de se faire plaquer par sa copine, et il a du mal à s'en remettre. Il garde le moral devant les autres, mais se morfond sur sa chérie perdue, alors qu'elle refait sa vie de son côté. Jean-Claude s'enfonce dans le dénie, dans la déprime. Et c'est drôle.

Pas facile de résumer un Jean-Claude Tergal, en fait. Ce sont plusieurs histoires, dans ce tome 1, en variation autour de ce même thème. Jean-Claude est pathétique, émouvant, pathétique, et pathétique. Vous ais-je dis qu'il faisait pitié? Tronchet ne gâte vraiment pas son personnage principal, qui devient vite mythomane, qui manque de se suicider en se laissant aspirer par la bonde de fonds de sa baignoire, et qui ne voit même pas que la femme qu'il aime n'en n'a rien à faire de lui. Emouvant, quand même, je vous disais.
C'est ma première rencontre avec Jean-Claude Tergal. Sympa, mais sans plus. Le personnage risque de me lasser rapidement, je n'aime pas vraiment les gros loosers. Ca ne me fait pas rire.

Mais bon, pour ceux qui n'ont pas cette limitation, vous devriez passer un bon moment.

 

Jean-Claude-Tergal-tome-1_-planche.jpg

Logo top bd 2011

12/20

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Amours
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 04:58

Historie-couleur-terre-tome-3.jpg

 

Série: Histoire couleur Terre
Tome: 3
Auteur: Kim Dong Hwa
Editeur VF: Casterman
Collection VF: Ecritures
Editeur VO: Happy Comic Works Co.

Dernier volume de l'histoire d'Ihwa et de sa mère la veuve Namwon.
Deok-sam, l'homme qu'aime Ihwa, est obligé de quitter le pays pour échapper à son ancien employeur qui veut le faire battre à mort pour avoir conquit le cœur de la jeune fille à sa place.  Mais il reviendra dès qu'il le pourra, il le jure sur les lèvres d'Ihwa. Dès lors, elle se met à suivre l'exemple de sa mère, attendant que l'homme qu'elle aime veuille bien revenir.

J'ai longtemps pensé, en lisant, que cet album n'apportait rien de spécial de plus que les autres. Et puis vint le mariage, car oui, Ihwa se marie, et là, mon opinion a changé. J'ai vraiment apprécié de découvrir les coutumes coréennes propres à cet évènement, et qui plus est, l'auteur a bien su retranscrire les doutes de la mère et de la fille, le sentiment de perte qu'elles éprouvent toutes deux pour différentes raisons.
Et puis surtout, l'auteur décrit la nuit d'amour qui suit le mariage. C'est très drôle lorsque c'est un des paysans qui tentent quelque chose avec sa femme qu'il n'avait pas touché depuis des lustres, mais c'est émouvant, lorsque la mère d'Ihwa et son amant se retrouvent, pour de bon cette nuit là. Et c'est juste magnifique lorsque l'auteur met en image, de façon très poétique, le plaisir pris par les deux jeunes mariés.

Cette série reste donc plutôt une bonne découverte, tout en douceur, en poésie. Elle comporte quelques longueurs, mais l'ensemble est vraiment plus que satisfaisant.

 

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Amours
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 06:53

histoire-couleur-terre-tome-2.jpeg

Titre:
Histoire couleur Terre
Tome: 2
Auteur: Kim Dong-Hwa
Editeur VF: Casterman
Collection VF: Ecritures
Editeur VO: Happy Comics Works Co.

Ihwa est devenue une belle adolescente, bonne à marier. Mais sa mère ne veut pas la perdre trop tôt, et veut surtout son bonheur à elle, alors rien ne presse. Ihwa découvre tout ce qui a changé en elle, et avec les autres. Un nouvel amour éclot en elle, tandis que celui de sa mère continue tranquillement son chemin, avec ses absences et ses retours.

Fondamentalement, je n'ai pas grand chose à dire de plus sur cet album, par rapport au premier. D'une certaine façon, ils seraient publiés reliés ensemble que cela ne serait pas étonnant. Sans doute un peu lourd, vu que chaque album fait plus de 200 pages, mais ce serait logique.
L'état d'esprit demeure, cette douceur, cette passion du sentiment amoureux... Combien d'hommes ont apprécié ces histoires, je me demande, là, tout de suite. Tout évolue, mais rien ne change, dans cette histoire, dans cet album.
Pour ma part, je m'y sens bien. Mais ferais-je une chronique à part pour le tome 3, là est la question.

 

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Amours
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 09:08

Le-gout-du-chlore.jpg

Titre: Le goût du chlore
Auteur: Bastien Vivès
Editeur: Casterman
Label VF: KSTR


Ah, le goût du chlore... Une bd que j'ai lu en bibliothèque, et que j'ai reposé sans avoir envie d'en faire la moindre critique ici... Je suis faible... Pour le top bd, pour kbd, je vais quand même la faire (après avoir relu l'album, bien entendu).
L'histoire? Un jeune homme atteint de scoliose finit par suivre les conseils de son médecin, et va nager à la piscine. Entre deux longueurs, il va croiser une jeune femme qui ne va pas le laisser indifférent.

Oui, c'est ça le pitch de l'album.... De quoi? Vous trouvez ça un peu court? Ah mais je suis bien d'accord. Disons le même franchement, pour moi, cet album est une incompréhension faite livre. Une tartine trop grande (135 pages, ça fait de la belle tartine), sur laquelle on aurait étalé un tout petit morceau de beurre. Au final, la tartine est sèche, sans trop de goût. Lorsqu'un éditeur voit arriver un projet, que ce soit pour de la chanson, de la littérature ou que sais-je d'autre, il me semble qu'il devrait se poser la question de savoir ce qu'apportera le dit projet. Bon, soyons honnêtes, ils se posent sans doute plus souvent la question de savoir si ça va se vendre ou pas. Mais pour chacune de ces deux questions, je ne vois pas comment l'éditeur de KSTR a pu répondre par la positive concernant Le goût du chlore.

Le cadre est juste chiant et monotone. Eternelles même cases, éternelles même couleurs. Oh, trop fort, ça fait comme si on était à la piscine! Oui, sauf que bon, ça ne suffit pas quoi. On lit si on veut voyager, mais à priori, tout le monde a une piscine municipale à proximité et pas chère je pense. Donc je ne comprends pas. Surtout que l'intrigue qui tient dans ce cadre, est minimaliste. Le personnage principal tombe amoureux d'une jeune femme, drague sans draguer, tout plein de timidité qu'il est... Et en plus à la fin la fille disparaît sans prévenir. Donc même cette intrigue minimaliste n'est pas résolue. Si c'est pour faire mode, que ce pieds de nez a été fait par Bastien Vivès, afin de tromper les convenances et de dérouter le lecteur, je lui réponds que le manque de talent est un sacré handicap. Voyez, moi, je fais du style depuis le début de cette chronique, et je suis totalement convaincu d'être bourré de talent, c'est donc bien la preuve. Blague à part, ne pas terminer une intrigue, laisser le lecteur en suspens, ça peut être un choix littéraire tout à fait acceptable. Mais uniquement quand on a donné au lecteur de la matière à réfléchir. Là, il n'y a rien. Tout juste a-t-on envie de dire au personnage principal qu'il est trop con de ne pas voir qu'elle réagit à ses avances. Mais je le redis et le répète, ce n'est pas suffisant.

A vouloir jouer de la légèreté et de la finesse, Bastien Vivès n'est parvenu qu'à trouver le vide.



Le-gout-du-chlore-1.jpg

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Amours
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 06:19

histoireCouleurTerre01.jpg

Série: Histoire couleur terre
Tome: 1
Auteur: Kim Dong-Hwa
Editeur VF: Casterman
Editeur VO: Happy Comics Works Co.

Ihwa est une petite fille coréenne, qui vit avec sa mère, Namwon, veuve et tenancière d'une petite auberge de village. Les quolibets vont bon train sur cette femme belle, jeune et toujours pas remariée.

Nous voyons grandir la petite fille, qui peut à peu devient une adolescente et une jeune femme, découvrant l'amour, son corps et ses mystères.
C'est une histoire très douce qui nous est proposée dans ce Manhwa (manga coréen). Une histoire de femmes, jeunes, ou moins jeunes. Je me rends compte que c'est un album dont il est assez difficile de parler, puisqu'il joue sur nos émotions, qu'il fait naître en nous de douces réactions. L'histoire est simple, jolie.
J'ai été très touché par les scènes où la petite Iwha découvre l'amour avec le moinillon. Mais de même, j'ai été fort touché par le personnage de la mère, et par sa redécouverte de l'amour.

Pour ce qui est du dessin, Kim Dong-Hwa est presque déroutant. Il est capable de brosser des paysages fantastiques, précis, détaillés, et la case d'après, de mettre en scène un personnage au visage stylisé au possible. Dans l'ensemble, on garde une bonne impression de son trait, mais on ne peut pas nier qu'il puisse parfois dérouter par ses choix.

Je pense qu'il faut lire cet album, pour pouvoir vraiment l'apprécier. Bien entendu, les gros machos primaires pourront passer leur chemin, mais pour les hommes qui ont accepté leur part de sensibilité, et pour les femmes, c'est une très belle histoire.
La seule question reste de savoir ce que va donner l'histoire dans les deux tomes suivants et si l'auteur parviendra à conserver cette douceur.

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Amours
commenter cet article