Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mes bd à moi
  • Mes bd à moi
  • : Un blog consacré à la bande dessinée, de tout horizon, et à tous les produits dérivés du monde de la bd. Un blog animé par Yaneck Chareyre et Snoopy
  • Contact

Recherche

CLASSEMENT WIKIO

Wikio - Top des blogs - Illustration

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 05:00

20th-Century-Boys-tome-13.jpg

 

Série: 20th Century Boys
Tome: 13
Auteur: Naoki Urasawa
Editeur VF: Panini Comics
Label VF: Génération Comics
Editeur VO: Shogakukan Inc

Date de publication: Août 2004


Ami est mort. Et Otcho connaît enfin son identité: c'était Fukube, un membre du groupe supposé mort pendant le grand bain de sang de l'an 2000. Yoshitsune et Yukiji en viennent à la même conclusion. Tous sont incrédules.
De son côté, Kanna a découvert que sa mère travaillait dans le laboratoire d'Ami, celui où fût cultivé le virus qui fit 150000 morts.  Et pendant ce temps, le changement de régime s'opère doucement.

Très bon ce treizième volume. Ne serait-ce que parce qu'il dévoile enfin le secret, qui durait depuis douze numéros: l'identité de Ami. Et puis se lance la seconde partie de l'histoire, la Nouvelle Prophétie. Et le bain de sang qui recommence. Autant dire qu'on sent bien que tous les protagonistes en vie entendent bien ne pas échouer comme en 2000. Même Croa Croa, qu'on retrouve dans la deuxième partie de l'album. Au final, il manque toujours Kenji, dont Naoki Urasawa ne nous a pas présenté la mort jusqu'ici. C'est mon nouveau cheval de bataille sur cette série: je pense que Kenji est en vie et qu'il va revenir.

Excellente série en tous cas dont le rythme est bien mené. Urasawa sait nous surprendre et entretenir l'intérêt, bravo à lui.

 

Ils en ont parlé: La base secrète,

Logo top bd 2011

16/20

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:14

Fee-et-tendres-automates-tome-1.jpg

 

Série: Fée et tendres automates
Tome: 1
Titre: Jam
Scénariste: Téhy
Dessinatrice: Béatrice Tillier
Editeur: Vents d'Ouest
Date de publication: Octobre 1996

Jam est un automate, un robot, qui cherche à retrouver celle qu'il a perdu plusieurs siècles auparavant, une fée, créée par son fabricant, et perdue alors qu'il ne lui restait plus que la bouche à recevoir. Folie destructrice des humains. Mais Jam a vu son regard, et il sait qu'elle l'attend, pour être enfin complète, et devenir une véritable fée. Dans ce monde futuriste et post-apocalyptique, l'amour passe par une fée et un automate.

J'ai emprunté cet album pour sa dessinatrice, Béatrice Tillier. Ayant adoré Le Bois des vierges, autant pour l'histoire que pour le dessin, j'ai eu envie de découvrir le reste de la bibliographie de l'artiste.
Ce premier tome pose les bases d'un univers, et de la relation entre les deux robots. On assiste à la chute d'un monde, on constate ce qu'il est devenu plusieurs siècles après, j'imagine que les autres albums nous permettront d'en apprendre plus sur les trous dans l'Histoire de cet univers. C'est sympathique, plaisant à lire. Il y a un mélange de science-fiction et de fantastique assez plaisant, avec une galerie de personnage haute en couleur. Tout cela demande encore à se déployer dans les albums à suivre. Mais l'histoire donne envie de continuer la lecture, donc je suis confiant.
Béatrice Tillier a bien progressé, en quinze ans, mais son niveau d'alors était tout à fait acceptable, pour ne pas dire plus. Les dessins sont déjà très beaux, sans défauts majeurs, et il n'y a que la mise en couleur sur laquelle je chipoterai bien un peu. Mais l'artiste a su progresser, alors il n'est pas utile de s'attarder outre mesure.

Bonne pioche, je vais continuer à découvrir le travail de Béatrice Tillier. Son association avec Téhy est convaincante, et j'aurai plaisir à lire la suite.

 

Ils en ont parlé: Critiques Libres,

Fee-et-tendres-automates-tome-1_-planche.jpg

 

Logo top bd 2011

15/20

Repost 0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 05:45

Harding-was-here.jpg

 

Série: Harding was here
Tome: 1
Scénariste: Midam
Dessinateur: Adam
Coloriste: Jérôme Maffre
Editeur: Soleil
Collection: Quadrants

Date de publication: Juin 2008



Thomas Harding est un riche négociant en art. Possesseur d'une machine à remonter le temps, il en use et abuse, afin de rencontrer les peintres du passé et acquérir à bas prix les œuvres qui seront plus tard célèbres. Mais jouer avec le passé peut avoir des conséquences inattendues sur le futur, et Harding va en faire l'expérience.

Sympa, mais sans plus. Cet album n'est pas sans me rappeler une bd qui paraissait dans Fluide Glacial il y a quelques années, où un riche dilettante partait lui aussi explorer le temps.
Ceci dit, la lecture de cet album reste sympathique. C'est une manière ludique de découvrir l'histoire de Van Gogh, Rembrandt ou Lotto. Ceci dit, je crains que ça ne puisse devenir rapidement redondant. Les différentes histoires de cet album là s'équilibrent bien, mais vraiment, je pense qu'un tome 2 va être difficile à concevoir. Notez que je jetterai quand même un œil dessus, parce que vraiment, Harding was here se lit très bien. Midam a délaissé les crayons pour laisser place à Adam, un dessinateur que je ne connaissais pas, mais qui me plaît beaucoup. Tout à fait dans la veine d'un Janry. Je suis même étonné de le trouver chez Quadrants et non pas chez Dupuis.

Un album sympathique, un peu instructif, mais qui laisse quand même des doutes. Harding was here demande à convaincre encore.

 

Ils en ont parlé: Bdsélection, La bibliothèque du Dolmen.

 

Harding-was-here-tome-1_-planche.jpg

Logo top bd 2011

12.5/20

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 05:56

20th-Century-boys-tome-11.jpg

 

Série: 20th Century Boys
Tome: 11/ 12
Auteur: Naoki Urasawa
Editeur VF: Panini Comics
Label VF: Génération Comics
Editeur VO: Shogakukan Inc.

Dates de publication VF: Février/ Mai 2004

 

 

Kanna a appris qu'Ami était son père, et ça la laisse dans un état difficile à imaginer. Pendant ce temps, Mr Sadakiyo explique à Kozuimi comment il a rencontré mon-chan en 2002. Comment ils ont parlé, d'Ami notamment, et comment Mon-chan a tout retranscrit dans un petit carnet. Avant d'être tué par Sadakiyo. Informée de l'identité de son père, Kanna va trouver de vieilles traces de sa mère, et commencer un nouveau voyage.

Les révélations se font désormais plus nombreuses à chaque album, mais ce 11e tome ne fera pas partie de mes préférés. Tout le début, consacré à Kenji, ne m'a pas attiré du tout, et en dehors des retrouvailles des membres de la bande de Kenji, le reste aura été à l'avenant.
J'ai du mal à dire pourquoi. Juste le sentiment de rester sur le bord de la route et de ne pas être vraiment pris dans l'histoire.
Au suivant, donc!

20th-Century-boys-tome-12.jpg

 

Yoshitsune, Maruo, Otcho, tous les trois sont sur le point de découvrir l'identité d'Ami. Ce secret si vieux et si lourd, ils sont sur le point d'en venir à bout. Maruo n'est pas plus disparu que les autres, malgré la version officielle. Il est le manager d'un célèbre chanteur. Qui lui a vu aussi le visage d'Ami.


A priori, les choses se précipitent dans ce douzième tome. L'identité d'Ami est donnée à la fin. Enfin... a priori, une identité est donnée, parce que je ne sais pas si je dois faire confiance à une telle révélation. Naoki Urasawa est amateur de retournements de situations, et je ne peux qu'envisager que ce ne soit pas le vrai Ami que l'on voit à la fin. Mais peut-être qu'il est le vrai... Ah, il sait s'y prendre, cet auteur, pour vous faire douter de ce qu'il vous dit. Quel talent...
Reste bien entendu à régler la question du nouveau cahier de prédictions, et à sauver la Terre.
Une question me vient, quand même, avec ce douzième tome. Nombre des membres du groupe de Kenji, supposés morts, ou disparus, sont bien en vie. Otcho était lui-même en prison sous bonne garde. Et on n’a toujours pas vu la "mort"... de Kenji... J'attends donc son retour, d'une manière ou d'une autre.

 

Logo top bd 2011

12/20... 14/20

Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 06:23

Pluto-tome-2.jpg

 

Série: Pluto
Tome: 2
Auteur: Naoki Urasawa
Editeur VF: Kana
Editeur VO: Tezuka Productions

Date de publication: Février 2010



Les meurtres liés aux robots se poursuivent à travers le monde. Le tueur est un robot, pensent les autorités humaines. Mais l'entrée en scène d'Astro, le célèbre robot, va faire évoluer les choses. Gesicht, l'inspecteur-robot, se donne pour mission de prévenir les futures cibles identifiées, dont Hercule, robot lutteur comme Brando.

Réussite confirmée pour ce deuxième volet de la dernière série de l'excellent mangaka Naoki Urasawa. Je ne connais pas l'histoire originelle d'Astro, utilisée par l'auteur, mais l'enquête qu'il propose est tellement pleine de rebondissements, de doutes, de fausses pistes, que cette histoire prend de fort belle façon son indépendance. Gesicht est en plein doute, et il fait un excellent personnage principal. J'aime cette interrogation qu'il porte, avec les autres grands robots, sur l'humanité et ce qui la compose. C'est très bien fait de la part d'Urasawa. Et ce doute qui étreint Gesicht, que va-t-il révéler dans la suite de l'histoire? J'adore. J'aime beaucoup aussi cette référence que je trouve, à la seconde guerre en Irak. Les armes de destruction massive, la guerre pour la liberté... Je ne sais pas si l'auteur l'a fait exprès, mais je trouve cette partie du scénario très connectée à notre réalité.

Cela nous fait un excellent scénario, toujours superbement illustré. En bref, il n'y a rien à jeter dans ce manga.

 

Pluto-tome-2_-planche.jpg

Logo top bd 2011

16.5/20

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 06:06

20th-Century-boys-tome-10.jpg

 

Série: 20th Century Boys
Tome: 10
Auteur: Naoki Urasawa
Editeur VF: Panini Comics
Label VF: Generation Comics
Editeur VO: Shogakukan Inc

Date de publication VF:  Novembre 2003

Kanna a réussi à rassembler la pègre chinoise, et la pègre thaïlandaise, qu'Ami s'apprête à faire accuser du meurtre du pape. Le flic au grain de beauté a essayé de la tuer, mais la présence d'Otcho l'a sauvé. Reste pour elle à convaincre les deux mafia de s'unir pour contrer les plans d'Ami. Dans le même temps, Kyoko Koizumi tente de recommencer à vivre après sa visite à Ami-World.

Dixième tome en demi-teinte je trouve. Il manque un peu d'entrain, même si Naoki Urasawa nous fait une grande révélation dans ces pages, à savoir qui est le porteur du masque aux joues rondes. Est-ce Ami, c'est dans ce volume que vous le saurez.
Je l'ai lu, mais sans entrer réellement dedans. Le tome neuf étant bien plus prenant. Disons que nous avons là une petite respiration après les évènements pesants de l'église.

J'espère bien replonger dans ces belles ambiances dans le tome 11.

 

Logo top bd 2011

12/20


Repost 0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 06:21

L-incal-tome-1.jpg

 

Série: L'incal
Tome: 1
Titre: L'incal noir
Scénariste: Alejandro Jodorowsky
Dessinateur: Moebius
Coloriste: Yves Chaland
Editeur: Les Humanoïdes Associés
Date de publication: Mai 1981

John Difool, détective minable, dans une mégapole futuriste. Une série de hasard va le mener droit dans une panade cosmique. Tout le monde va vouloir sa peau. Le crime de la ville, le Président, les Bergs, aliens d'une lointaine galaxie, des mutants, et le Meta-baron lui-même, créature de mort ultime. Tout ça pour une source de lumière que Difool a trouvé sans le vouloir, et qui semble être bien plus que ça.

L'incal, grand classique de la science-fiction européenne, qui a donné lieu à de multiples suites, dont l'excellente Caste des Meta-Barons. Disons le franchement, je n'aime pas ce premier volet. L'intrigue y est nébuleuse, le monde absolument pas présenté, et les enjeux nébuleux et inintéressant en l'état. Avec le dessin de "Moebius", que je n'aime pas car trop simpliste pour moi par rapport à la précision du travail "Giraud" (rappelons aux néophytes qu'il s'agit du même homme sous deux pseudos, pour deux productions aux genres bien distincts), autant dire que je me suis profondément ennuyé, et que je ne poursuivrai sans doute pas plus loin ma découverte. Tout en cet album sent la bd des années 70/80, c'est extrêmement daté, et je trouve que ça a vraiment vieilli. A mettre au rayon des antiquités de l'Histoire de la BD, en tant que symbole d'une époque, d'une évolution de la bande dessinée, autour des Humanoïdes Associés, d'une certaine vision d'une bd adulte. Je ne retiens rien d'autre de ce premier album. Préférez la Caste des Meta-Barons, la série dérivée, bien mieux construite et mieux dessinée.

 

Logo top bd 2011

10/20

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 06:00

20th-Century-Boys-tome-9.jpg

 

Série: 20th Century Boys
Tome: 9
Auteur: Naoki Urasawa
Editeur VF: Panini Comics
Collection VF: Génération Comics
Editeur VO: Shogakukan Inc.


Kozuimi va voir le visage d'Ami, et elle va en payer le prix. Pour pas grand chose, malheureusement, car Yoshitsune parvient à comprendre sans elle la véritable identité d'Ami.
Kanna, elle, se met en tête de passer à l'offensive, et de défendre le pape contre le complot d'Ami. Pour cela, elle va recruter rien de moins que la pègre Thaïlandaise, et la pègre chinoise. C'est le moment que choisit Yukiji pour se souvenir qu'il existe un second, cahier de prédictions.

J'adhère totalement. Une ambiance très étrange en première partie, quand Kozuimi est prise dans la réalité virtuelle d'Ami-World, mystérieuse, malsaine, et puis ce vent d'héroïsme, quand Kanna entreprend de sonner la charge... Non, vraiment, ce neuvième tome est très bien construit. Il ne comporte que peu de révélations, mais il a aussi le mérite de rassembler les différents protagonistes de 2014, et donc de laisser supposer de fort bonnes choses pour le tome 10.
D'ailleurs, je note dans ce volume là, que Kenji est supposé mort, mais comme devaient l'être Otcho et Yoshitsune, bien vivants, eux. Reverrons nous le héros de l'histoire d'ici, je ne m'étonnerai pas que si.

Repost 0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 06:16

Kenya-tome-1.jpg

 

Série: Kenya
Tome: 1
Titre: Apparitions
Scénaristes: Rodolphe, Léo
Dessinateur: Léo
Coloriste: Scarlett Smulkowski

Editeur: Dargaud

1947, au Kenya. Une expédition menée par un romancier américain est portée disparue. Une jeune femme arrive par la suite à proximité des lieux, afin d'enseigner dans un collège local. Elle est rapidement courtisée par ses deux collègues professeurs d'allemand et de français. Au cours d'une balade en avion, elle découvrira le corps calciné d'un animal qui ne vit plus sur Terre. Tué par des soucoupes volantes?

Etonnante série que Kenya, avec ce premier album qui mêle adroitement espionnage et science-fiction. On ne sait pas encore trop à quelle sauce on va être mangé, mais les deux auteurs posent déjà les bases d'une intrigue pleine de potentiel. Kathy, l'héroïne, semble fort être une espionne. Ses collègues pourraient bien l'être. Mais sommes-nous dans ce genre de bd? Ce qui est sûr, c'est que l'on est dans de la Science-fiction. Animaux étranges, soucoupes volantes, tout cela donne envie de lire la suite de la série. Ce premier album est très bien mené du point de vue du scénario.
Sur le dessin, Léo a un trait sommes toute classique dans le franco-belge. Un très fin, précis, très réaliste, comme peut l'être celui de Francq, le dessinateur de Largo Winch. Je lui reproche quand même une certaine rigidité des expressions du visage, une difficulté à proposer véritablement des faces différentes. Le sourire ultra-bright semble être une marque de fabrique. Mais le dessin reste parfaitement lisible, et très agréable.

Un premier tome pour une série courte dont on connaîtra rapidement la fin, et qui n'hésite pas à alimenter notre curiosité en nous montrant des choses qui vont nous donner envie de revenir. Un album très réussi.

 

challengeabccritiques1

Challenge ABC Critiques: L comme LEO

Repost 0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 05:20

Phoenix-tome-1.jpg

 

Série: Phoenix
Tome: 1
Titre: Absences
Scénariste: Jean-Charles Gaudin
Dessinateur: Frédéric Peynet
Coloriste: Delphine Rieu
Editeur: Soleil

1983, sur une petite île. Une base militaire demande aux habitants de se tenir enfermés chez eux à une heure très précise, où une expérience aura lieu. Une bande de cinq gamins ne va pas tenir cette obligation, et sera restée à l'extérieur.  Parmi eux, Jonathan.
Vingt années plus tard, le voilà traducteur, à Los Angeles. Tout va très bien pour lui, ou presque. Il a des migraines chroniques et violentes, et il fait d'étranges cauchemars. Dans le même temps, une femme est assassinée à New York.

Pas mal du tout, cette nouvelle collaboration entre Gaudin et Peynet. Après le Feul, Gaudin propose une histoire nettement plus orientée science-fiction, même si l'on sent déjà qu'une préoccupation demeure entre les deux séries, autour des radiations qui tuent ou transforment.  L'intrigue principale est pour l'instant bien menée, plaisante à lire. Jonathan est un personnage assez intéressant, qui prend bien. Et il faut dire qu'il est placé dans une situation tellement mystérieuse, que ça aide à prendre son parti.
Deux autres trames sont mises en place. Celle du tueur, et celle de l'étrange vieil homme. Pour ce dernier, je pensais avoir compris, mais en fait non. Je pensais que cette trame se situait dans le futur, mais il semblerait que non. Alors du coup, je ne sais plus où vont ces deux lignes. Tant mieux finalement, j'ai hâte de voir comment Gaudin rassemble tout cela.
Et graphiquement, je trouve vraiment cela très bon. Peynet m'avait convaincu sur le Feul, il confirme sur Phoenix. Son dessin est précis, rigoureux, riche en détails, et très expressif aussi. Il montre l'étendue de son talent, mais je n'avais pas trop de doutes après avoir vu sur son blog quelques extraits de planches en cours. Il est parfaitement secondé par Delphine Rieu aux couleurs, qui trouve systématiquement le ton juste, l'ambiance adéquate, et c'est suffisamment rare pour être signalé. Elle accompagne parfaitement l'intrigue, et sera sans nul doute un des éléments du succès de cette série.

Je serai donc de l'aventure du tome 2. J'ai eu raison de faire confiance à ce duo d'auteurs, qui montre encore une fois qu'ils travaillent fort bien ensemble. (Et celui-là, cette fois, il est bien dans MA bibliothèque)

Phoenix-tome-1_-planche.jpg

Repost 0