Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mes bd à moi
  • Mes bd à moi
  • : Un blog consacré à la bande dessinée, de tout horizon, et à tous les produits dérivés du monde de la bd. Un blog animé par Yaneck Chareyre et Snoopy
  • Contact

Recherche

CLASSEMENT WIKIO

Wikio - Top des blogs - Illustration

6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 05:18

 

 

 

Lincoln-tome-5.gif

 

 



Série: Lincoln
Tome: 5
Titre: Cul nu dans la plaine
Scénariste: Olivier Jouvray
Dessinateur: Jérôme Jouvray
Coloriste: Anne-Claire Jouvray
Editeur: Paquet

Date de publication: 15 Juin 2007





 

Dieu entraîne Lincoln vers de nouveaux horizons, à savoir le Mexique, en pleine guerre civile. Il aimerait bien voir son poulain prendre sa place de héros dans l'évènement, mais comme à l'accoutumée, Lincoln n'en fait qu'à sa tête. Pire, le voilà même engagé du côté de l'armée mexicaine.

Olivier Jouvray continue de traîner son héros aux quatre coins de l'Amérique, et arpente une nouvelle terre, le Mexique.
Je ne saurais trop quoi rajouter aux précédentes chroniques, tant les qualités de cette série perdurent à chaque tome. Cet esprit d'aventure, ce côté irrévérencieux, les dialogues savoureux, tout est encore présent au bout de cinq volumes, ce qui est la marque d'une grande série. Imaginez quatre soldats rentrant de leur mission cul nu, renvoyés par les révolutionnaires pour l'exemple, et vous saurez pourquoi ce cinquième tome de Lincoln est toujours aussi drôle.

 

Ils en ont parlé: BDGest, Scenario, Coin BD,

Logo top bd 2011

15/20

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 05:32

Bouncer-tome-7.jpg

 

Série: Bouncer
Tome: 7
Titre: Coeur double
Scénariste: Alejandro Jodorowsky
Dessinateur: François Boucq
Editeur: Les Humanoïdes Associés

Date de publication: Novembre 2009

C'est l'esprit complètement obsédé par la nouvelle institutrice que Bouncer ce met en chasse de la Veuve Noire, qui désire prendre possession de tout le territoire de la ville. Arrivé chez elle, il la trouve alors qu'elle vient juste de tuer une brute qui venait la violer. Mais tout cela n'est qu'une machination pour mieux parvenir à contrôler le Bouncer. D'ailleurs, qui est vraiment cette femme?

J'avais été assez catégorique dans ma critique du tome 6, et il me faut bien reconnaître que Jodorowsky a su rebondir avec efficacité dans ce nouvel opus. L'histoire prend vraiment toute sa personnalité, et si ce n'est définitivement pas le meilleur story-arc de la série Bouncer, cet album là relève bien le niveau. Le scénariste parvient à développer des personnages tout en nuances, frôlant sans cesse la limite entre le bon et le méchant, et son intrigue est finalement assez déroutante puisque justement on n'arrive pas vraiment à définir la Veuve Noire. Il y a sans doute du pathétique, dans cette histoire, et c'est drôlement bien mené.
Toujours rien à redire sur les dessins de Boucq, qui semble se sentir véritablement à l'aise dans cet univers.

Si j'ai émis des réserves sur le tome 6, je pense désormais qu'il faut vraiment le lire, afin de pouvoir apprécier correctement ce très bon album ci.

 

Ils en ont parlé: La mer à boire, 1001 BD, Planète BD, Temps de livre.

Bouncer-tome-7_-planche.jpg

Logo top bd 2011

16/20

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 05:09

  Kraa-Tome-1-La-Vallee-Perdue.jpg

 

Série: Kraa
Tome: 1
Titre: La vallée perdue
Auteur: Benoît Sokal
Editeur: Casterman
Date de publication: Septembre 2010

Dans une vallée perdue du continent américain, une tribu indienne vénère l'aigle comme le grand maître des lieux. Mais les hommes blancs et leur modernité veulent transformer l'endroit en barrage hydro-électrique. Le concepteur du projet fait envoyer deux géologues entourés d'hommes de main peu recommandables. Leurs actes, dans cette vallée, vont entraîner une vengeance implacable. De l'Aigle, et de son frère l'Homme.

Petite nouveauté de ma bibliothèque de quartier, je me suis laissé tenter par les graphismes avant tout. Impossible de reconnaître l'auteur de Canardo, avec ce trait, et cette mise en couleur. Benoît Sokal nous propose quelque chose de différent, mais surtout d'un excellent niveau. Un dessin détaillé, grandiose, une colorisation en nuances sales, qui traduit véritablement l'ambiance de l'album, rien que de ce point de vue, c'est une réussite.
Mais l'auteur se paye aussi le luxe de proposer une belle histoire, entraînante, même si pas toujours facile à digérer. C'est une histoire de vengeance. Moi, j'adore. Mais force est de constater que les parallèles entre Yuma le jeune indien, et le jeune Aigle, sont parfois violents. L'enfant réagit comme un animal, et l'Aigle, avec des sentiments d'humains. Cela crée des situations difficiles à lire. Mais je le redis, moi, ça me convient. J'ai hâte de voir où va nous emmener l'auteur, ce qu'il va advenir de ce duo, luttant contre la modernité agressive. Même si l'histoire est passionnante, il n'est pas possible dans ce tome 1 de conclure sur cette question. C’est tout à fait intrigant, et m'a immédiatement convaincu d'attendre avec impatience la suite.

 

Ils en ont parlé:

Kraa-Tome-1-La-Vallee-Perdue_-planche.jpg

Logo top bd 2011

16.5/20

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 06:02

La-piste-des-ombres-tome-1.jpg

 

Série: La piste des ombres
Tome: 1
Titre: Pierres brûlantes
Auteur: Tiburce Oger
Editeur: Vent d'Ouest
Date de publication: Avril 2000

Les Etats Confédérés se sont rendu il y a peu encore. Zachary Cloverleaf était colonel des Texas Rangers, unité mobilisé dans la guerre. Libéré, il revient au Texas, sur les terres pour lesquelles il s'est battu. Il veut surtout retrouver un jeune garçon qu'il a laissé là-bas, après que sa famille se soit fait décimer par des Comanches. Il ignore que la nuit de ce massacre, le jeune Nathanaël a était transformé à jamais.

Ambiance sombre, pour un western fantastique où l'on ne sait pas bien qui sont les méchants et les gentils. C'est le point fort de cet album, je pense. En aucun cas, il n'est manichéiste. Tous les sudistes ne sont pas des esclavagistes, les indiens se retrouvent avec de vrais bonnes raisons de tuer, et les nordistes se montrent sans pitié. Que dire, du personnage de Nathael, qui laisse une véritable trainée de morts derrière lui, et semble pourtant guidé par l'amour? Vraiment, c'est une belle réussite de la part de Tiburce Oger. Il fait preuve d'une belle finesse, qu'il faut à tout prix mentionner. Son trait est de plus parfaitement adapté à l'ambiance qu'il veut donner, un trait sombre, sale, un peu grossier parfois.

Mais pourtant, je ne suis pas rentré complètement dans cet album. Malgré ses qualités objectives, je ne me suis pas passionné pour l'intrigue. J'ai lu, mais sans conviction. Je ne sais pas ce qu'il m'aura manqué. Peut-être est-ce la structure du récit, très largement faite du récit postérieur des évènements, qui ne m'aura pas permis de m'impliquer dans l'histoire...
Pourtant, je le redis, cet album est doté de belles qualités. A vous de vous faire votre avis désormais.

 

Logo top bd 2011

12/20

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 06:02

Comanche-tome-1.jpg

 

Série: Comanche

Tome: 1
Titre: Red Dust
Scénariste: Greg
Dessinateur: Hermann
Editeur: Le Lombard

Date de publication: 1972

Red Dust est un cow-boy errant, plutôt doué de la gâchette. Sur la route de Greenstone Falls, il est obligé de descendre un tueur à gage qui comptait le mettre à son tableau de chasse. L'homme était invité dans la ville pour un contrat. Faire dégager la patronne d'un ranch local, Comanche. Un mystérieux commanditaire voulant mettre la main dessus. Red Dust décide de se faire passer pour le tueur, afin d'aider la demoiselle en détresse.

Un western classique et efficace, voilà ce que nous proposent Greg et Hermann. Ce dernier dessine dans un style qui rappelle bien le Jean Giraud des débuts, cet univers des Fumetti italiens... Le trait est un peu moins aboutit que celui du père de Blueberry, mais il y a quand même quelque chose d'efficace dans le dessin d'Hermann, dès cette époque. Inutile de vous dire que l'auteur évoluera, et gagnera plus tard en qualité de trait. Mais en soit, on n'est pas dépaysé, on se sent bien, avec Hermann, dans le genre.
Greg, père d'Achille Talon, n'a pas non plus à rougir de la comparaison avec Charlier, le scénariste de Blueberry. Red Dust, héros mystérieux et charismatique, nous accroche immédiatement. Et pourtant, ce n'est pas lui le héros de l'histoire, si l'on s'en tient au titre de la série... C'est la patronne du ranch... Je vais lire la suite pour voir comment le scénariste se tire de ce petit problème. On s'attache au cow-boy, et finalement peu à Comanche. Mais peut-être est-ce voulu? Car pour le reste de l'histoire, c'est bien construit, avec une bonne dose de rebondissements, et la volonté affichéede rassembler des personnages atypiques dans le monde du western, comme les deux vachers de Comanche, un noir et un gamin.
Par ailleurs, ne trouvez-vous pas un petit côté Jimmy McClure, dans le personnage du conducteur de diligence?

Sinon, moi je dis banco, voyons où ça nous mène sur la longueur cette histoire. Red Dust et Comanche sont deux personnages sympathiques qu'on a envie de suivre.

 

Logo top bd 2011

14/20

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 06:21

gus-tome-1.jpg

Série: Gus
Tome: 1
Titre: Nathalie
Auteur: Christophe Blain
Editeur: Dargaud


Gus, Gratt et Clem sont trois potes. Ce sont surtout trois outlaws qui écument le far-west, ses banques et ses trains. Mais même quand on est voleur, on possède un coeur et on aime.

Désolé pour cette présentation assez peu inspirée, mais elle est à la hauteur de mon ressenti sur cet album. J'ai parcouru ces pages (80, en plus) sans prendre aucun plaisir et sans trouver non plus d'intérêt.
Je me fous des histoires de cœur des personnages, et pire, je me fous des personnages en eux-mêmes. Je n'ai pas du tout été accroché par l'histoire, et j'ai survolé avec ennui cet album. En fait, disons que cet album ne m'inspire rien. Je ne peux pas dire que je le trouve totalement inutile, mais je ne parviens pas non plus à lui trouver des qualités.

Je pensais bien ne pas adhérer au style de Christophe Blain, j'en reçois la confirmation avec cet album. Bref passons, comme j'aime à le dire, je ne peux pas faire que des bonnes découvertes.

 

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 05:05

Chinaman-tome-5.gif


Série: Chinaman

Tome: 5

Titre: Entre deux rives

Scénariste: Letendre

Dessinateur: Olivier Taduc

Editeur: Les humanoïdes associés

 

 

 

Il faut savoir assumer ses actes. Chinaman le mesure pleinement lorsque des chasseurs de prime viennent l'arrêter pour l'enlèvement d'une travailleuse chinoise.

Mais Chinaman n'est pas homme à se laisser faire, et il se défait rapidement de ses deux poursuivants. Pour mieux faire face à l'attaque d'un petit chariot par une bande de malfrats locaux. Dedans, une jeune institutrice de passage. Une rencontre qui va changer Chinaman.

 

Un très bon album de la série. Il mélange action, suspens et romance, en parvenant à ce que tout s'harmonise comme il faut. Le rapprochement entre Chen et Ada Walters est très bien mené.

Ma préférence va tout de même à la conclusion de l'album, durant laquelle il est donné une image assez intéressante des indiens, en tous cas, une image éloignée de tout manichéisme. J'aime.

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 05:09

 

Série: L'étoile du désert

Tome: 2

Scénariste: Desberg

Dessinateur: Marini

Editeur: Dargaud

 

 

Souvenez-vous, la lecture du tome 1 de ce dyptique, m'avez plutôt déplue. Trop de sexe gratuit. Une ambiance malsaine.

Avec ce tome 2 certaines choses s'expliquent. Un peu moins de sexe gratuit, et un peu plus de réponses, cela sauve un peu la série, à mes yeux.

 

Matt Montgomery continue sa poursuite, sa vengeance, à l'égard de celui qu'il pense avoir violé et tué sa femme et sa fille. Wakita l'indienne l'aidera finalement dans sa quête, mais les réponses qu'il va trouver ne serons pas toujours réellement satisfaisantes. N'est-il pas lui aussi corrompu par la civilisation, comme l'affirme Cauldray?

 

Je ne suis pas emballé par ce deuxième tome. Peut-être que finalement, je n'aime pas tellement l'univers des cow-boy, dès qu'il s'éloigne du romantisme des films de Hollywood. La noirceur réelle de cette période, sa saleté, est déplaisante à regarder. Certes, il n'est pas obligatoire de détourner le regard, surtout lorsque le trait est forcé, comme dans ces albums. Mais non, chez moi, ça ne marche pas, ces histoires là.

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 07:32

chinaman-tome-4.gif

Série: Chinaman
Tome: 4
Titre: Les mangeurs de rouille
Scénariste: Le Tendre
Dessinateur: Olivier Taduc
Editeur: Les humanoïdes Associés

Dans ce quatrième tome, Chinaman mets les pieds sur le chantier du Transcontinental, ce gigantesque projet de voie ferrée à travers le continent, qui fit les beaux jours de Lucky Luke.
Mais là, forcément, on s'attache un peu plus à décrire la vie des ouvriers chinois, consciencieux, travailleurs, et forcément empoisonnant pour les travailleurs européens nettement moins  volontaires.

En toute sincérité, j'ai moins aimé ce tome là, mais la faute m'en revient principalement, je suis un grand romantique.
Et là, en l'occurence, un ami de Chinaman se retrouve amoureux de la nouvelle prostituée chinoise, qu'il veut sauver. Et sans dévoiler trop la fin, ça se termine plutôt mal.
Autre aspect qui m'a rebuté, la conception si "particulière" de l'honneur, chez ces ouvriers. En bon romantique que je suis, l'honneur et la vertu ne sont pas pervertis, et on ne saurait les détourner. Mais dans le cas présent, l'acculturation des ouvriers amène de bien vilaines adaptations aux "valeurs ancestrales", et au sens de l'honneur.

Comme vous pouvez le constater, l'intrigue est particulièrement riche, et le scénariste n'a pas du tout à rougir de sa production. Ce n'est pas sa faute à lui, si je n'aime pas ce qu'il montre.
Mais bon, l'essentiel, c'est de savori que cela vient de moi.

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 05:53

Chinaman-tome-3.jpg

Série: Chinaman
Tome: 3
Titre: Pour Rose
Scénariste: Le Tendre
Dessinateur: Olivier Taduc
Editeur: Les Humanoïdes Associés


Chinaman, dégoutté par les hommes blancs et leur mode de vie, s'exile dans les froides montagnes du Nord, afin de vivre en trappeur. L'entreprise ne fonctionne guère jusqu'à ce qu'il rencontre un autre trappeur qui lui apprendra le métier, et qui lui permettra de faire la rencontre d'Amos, un vieux bougon, menacé par un avocat de lui prendre la petite fille dont il s'occupe, Rose. Chinaman va se laisser émouvoir par cette "famille", et décide d'intervenir.

Une très belle histoire, dans le parcours de Chinaman. Les personnages sont rarement sans nuances, et ça, c'est le plus appréciable. Les grands méchants cachent des petites choses qui nous les rendent au final attachant. Une belle réussite. Je trouve toujours aussi intéressant de voir la racisme ambiant des Etats-Unis de l'époque. Car le pays creuset, melting-pot, dès lors, c'était déjà une belle utopie. Le mélange, c'était entre blancs. Les indiens, les chinois, c'étaient des races à part. On ressent bien, avec Chinaman, cette situation. Et les réactions de notre personnage sont construites de manière graduées et logique. C'est vraiment une belle réussite du scénariste.

Et puis, il n'y a pas à dire, j'adore les dessins d'Olivier Taduc. Son trait reste assez classique, tout à fait dans la veine franco-belge, mais son sens du détail est là pour me ravir.

Troisième tome particulièrement réussi pour la série Chinaman.

Repost 0
Yaneck Chareyre - dans Western
commenter cet article